Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Histoire pour tous - Histoire de l'Antiquité à nos jours

Aujourd'hui le Panthéon

29 Mars 2013 , Rédigé par Sebastien Thiriet Publié dans #Archéologie

 

http://medias.photodeck.com/6f556e08-c698-11e1-bce1-e979f26732fa/le-pantheon-coucher-soleil_xgaplus.jpg

 

Pour ne citer que la brochure, le Panthéon, ce grand dôme situé à quelques centaines de mètres des Jardins du Luxembourg, au coeur de Paris, s'est bâti en trois étapes successives.

 

 

Une basilique chrétienne

 

Bien que le mot basilique ne concerne pas un bâtiment proprement cultuel du point de vue étymologique, la religion chrétienne l'adopte comme un édifice de pélerinage, dont le titre honorifique a été accordé spécifiquement par un pape.

En effet en 507, et après sa conversion au chrstianisme, le roi Clovis fonde une première basilique destinée à abriter sa sépulture et celle de son épouse Clotilde. Une sainte y est inhumée qui en 512 avait protégé la cité Parisienne d'un raid dévastateur, elle est connu sous le patronyme de Geneviève. L'entretien des reliques de la sainte patronne de Paris est dorénavant confié à un chapitre de chanoines réguliers (écclésiastiques vivant sous les instances d'un code de conduite, d'une règle), les génovéfains.

 

 

Le renouveau institué par SoufflotPantheon_in_Paris_Plan.jpg

 

En 1744, après une maladie grave, Louis XV fait voeu de consacrer à Geneviève un édifice d'autant plus prestigieux qu'il lui attribue sa guérison. Le projet de la nouvelle basilique est confié en 1755 à l'architecte Jacques-Germain SOUFFLOT (1713-1780), principal représentant du style néoclassique au milieu du XVIIIe siècle. Il a pour référence esthétique Saint-Pierre de Rome - et participe à l'établissement d'un monument de prestige - à sa mort, c'est son collaborateur, Jean-Baptiste RONDELET qui achève la construction de l'édifice, en 1790. 

 

 

La Panthéonisation, un monument national

 

A la suite des actions révolutionnaires ayant vue l'avénement de la République, en 1791 le monument est transformé en Panthéon national, directement institué comme un monument de commémoration républicain, un lieu de repos des protecteurs de la patrie des défenseurs du droit et des libertés. Mais par deux fois au cours du XIXe siècle, le monument retrouve sa qualité de sanctuaire et sa vocation première qui en font un lieu de culte privilégié catholique. Définitivement réinvesti de sa destination civique en 1885, il retrouve sa position de mausolée illustre lors des funérailles du célèbre Victor Hugo.

 

 

© Droits d'Auteur: Sébastien Thiriet

Merci de préserver les droits liés à ce document et de n'effectuer une copie, ou une citation de l'article qu'avec l'approbation de son auteur.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article